Aix d’antan

AIX D’ANTAN – AMATEURS DE VIEILLES PIERRES

Il suffit de se promener en centre-ville pour comprendre qu’Aix-les-Bains n’a pas une histoire banale…


La signature architecturale de la Belle époque s’entremêle aux silhouettes rustiques et contemporaines pèle-mêle de toute la ville.


Au détour de ces anecdotes historiques , redécouvrez l’héritage et le patrimoine culturel qui continue de faire battre le cœur d’Aix.

A la « une »

7h45 – Aix explose

Récit d’un drame survenu le 16 janvier 1920 : l’explosion de l’usine de pyrothnie savoisienne tenue par les Frères Collombert à Aix-les-Bains. Retour sur la success story de l’entreprise et le déclin industriel, en dépit de la pérennité des animations aixoises.

Il était une fois Aix-les-Bains…

Adorable angora, le lapin saintinnois bientôt à adopter

Il est un emblème dont que de rares saintinnois ont conservé le souvenir. Le lapin angora foule à nouveau le sol de Saint-Innocent. Un discret élevage le proposera d’ici juin prochain à l’adoption. A condition de montrer patte blanche.

Ce qu’Aix doit à Marie de Solms

Comment laisser passer le 8 mars, journée des droits des femmes, sans évoquer les combats et les ambitions d’au moins une icône féminine affranchie, qui a contribué à faire rayonner Aix-les-Bains, alors que la Savoie était un Etat à part entière. A la rencontre de Marie-Laëticia Bonaparte-Wyse connue à Aix-les-Bains sous le nom de Marie de Solms.

1929, quand une Aixoise devint princesse

C’est l’une des histoires d’amour les plus mondaines d’Aix-les-Bains : le 7 décembre 1929, le prince Aga Khan prit pour épouse Mademoiselle Andrée Joséphine Carron, 31 ans, née à Aix-les-Bains. Conte de fées, pas vraiment : l’union célébrée à Aix-les-Bains a duré 14 ans. Mais avouez qu’un mariage princier mérite un arrêt sur image.

Du temps … où l’on dansait au pied du téléphérique

A deux pas de la gare du téléphérique à Mouxy, se trouvait la « Chaumière ». Bâtie en contrebas de la station inférieure, cette petite maison a, du temps où le téléphérique fonctionnait encore, été le lieu où on se donnait rendez-vous pour se restaurer et danser. Voyage à travers les années 1960.

Du temps de … Jacquot, roi des ânes

Oubliez l’image d’Epinal de la Reine Victoria en pleine ascension de la Chambotte sur une chaise à porteurs. La Reine Victoria, en dépit de son grand âge lors de ses séjours aixois, aspirait à davantage de dignité et de liberté. Le complice de ses escapades impériales n’est autre que l’âne Jacquot. Une vedette bien aixoise.