Aix-les-Bains, ville chouchou du cinéma français

Aix-les-Bains se réaffirme comme un haut-lieu du 7ème art. A l’heure où les Aixois se préparent à accueillir le Festival du cinéma français, Les Puristes revient sur l’histoire charnelle que la cité thermale et son écrin a tissé avec le monde du cinéma. Aix-les-Bains sous le feu des projecteurs ou rétrospective sur les tournages réalisés à Aix et alentours.

Les Corbières : le fou rêve des médecins aixois

L’ex-hôtel des Corbières s’érige encore fièrement au pied du Revard, orienté plein sud pour se prêter aux exigences de l’héliothérapie alors très en vogue à la fin du XIXème siècle. L’aventure financière échoue très vite, en dépit de l’illustre éjour des Reines de Hollande, sur lequel le Docteur Monard et ses actionnaires tente de capitaliser pour rebondir. En vain.

Ce qu’Aix doit à Marie de Solms

Comment laisser passer le 8 mars, journée des droits des femmes, sans évoquer les combats et les ambitions d’au moins une icône féminine affranchie, qui a contribué à faire rayonner Aix-les-Bains, alors que la Savoie était un Etat à part entière. A la rencontre de Marie-Laëticia Bonaparte-Wyse connue à Aix-les-Bains sous le nom de Marie de Solms.

1929, quand une Aixoise devint princesse

C’est l’une des histoires d’amour les plus mondaines d’Aix-les-Bains : le 7 décembre 1929, le prince Aga Khan prit pour épouse Mademoiselle Andrée Joséphine Carron, 31 ans, née à Aix-les-Bains. Conte de fées, pas vraiment : l’union célébrée à Aix-les-Bains a duré 14 ans. Mais avouez qu’un mariage princier mérite un arrêt sur image.

Du temps où Bernascon était une école …

Quand il est affaire d’école, là aussi, Aix n’a pas une histoire commune… Il y a un peu plus de cent ans voyait le jour une école dans les murs de l’actuelle « Maison des associations ». Une école avec une ambition bien aixoise : former les jeunes gens aux métiers de la restauration et de l’hôtellerie. NousLire la suite « Du temps où Bernascon était une école … »

Du temps … où l’on dansait au pied du téléphérique

A deux pas de la gare du téléphérique à Mouxy, se trouvait la « Chaumière ». Bâtie en contrebas de la station inférieure, cette petite maison a, du temps où le téléphérique fonctionnait encore, été le lieu où on se donnait rendez-vous pour se restaurer et danser. Voyage à travers les années 1960.

Du temps de … la crémaillère

La Crémaillère, relique de la Belle Epoque Si la Crémaillère a marqué les esprits, c’est sans doute par qu’elle est un témoin du faste de la station thermale durant la Belle époque, ainsi que des débuts des sports d’hiver pratiqués au Revard. Mise en service le 15 août 1892 et inaugurée le 5 septembre suivant,Lire la suite « Du temps de … la crémaillère »

Du temps de … Jacquot, roi des ânes

Oubliez l’image d’Epinal de la Reine Victoria en pleine ascension de la Chambotte sur une chaise à porteurs. La Reine Victoria, en dépit de son grand âge lors de ses séjours aixois, aspirait à davantage de dignité et de liberté. Le complice de ses escapades impériales n’est autre que l’âne Jacquot. Une vedette bien aixoise.