Amour d’été – la désillusion de Balzac à Aix-les-Bains

Ce n’est pas parce qu’on s’appelle Honoré de Balzac qu’on peut prétendre à toutes les aventures… Attiré par les charmes de la Marquise de Castries, alors en résidence à Aix-les-Bains en Savoie pour l’été 1832, le grand maître du roman persévéra pour plaire à sa belle…

L’unique domaine viticole aixois : le domaine Jacqueline

Il fut un temps où les vignes avaient la part belle, y compris dans le quartier de Saint-Simond. Encore quelques vieilles demeures possèdent une cave, rare témoin de cette période viticole faste. A présent, seul le Domaine Jacqueline et sa Maison Vigneronne perpétue cette tradition d’Aix aux côteaux de Brison, en s’ancrant dans une démarche bio avec un profond respect du terroir savoyard.

« Aimez-vous les uns, les autres » ou Aix la protestante

« Aimez-vous les uns les autres », voilà injonction biblique qui a tout lieu d’étonner l’observateur averti. Que fait une telle inscription sur ce bâtiment du XXème au corps massif abritant qui plus est un club de bridge ? Certes, on distingue un sobre clocher … Reconnaissez que ce n’est pas commun. Encore un héritage du thermalisme cosmopolite qui a marqué l’histoire d’Aix-les-Bains. A la (re)découverte de l’Estal.

Ce qu’Aix doit à Marie de Solms

Comment laisser passer le 8 mars, journée des droits des femmes, sans évoquer les combats et les ambitions d’au moins une icône féminine affranchie, qui a contribué à faire rayonner Aix-les-Bains, alors que la Savoie était un Etat à part entière. A la rencontre de Marie-Laëticia Bonaparte-Wyse connue à Aix-les-Bains sous le nom de Marie de Solms.

1929, quand une Aixoise devint princesse

C’est l’une des histoires d’amour les plus mondaines d’Aix-les-Bains : le 7 décembre 1929, le prince Aga Khan prit pour épouse Mademoiselle Andrée Joséphine Carron, 31 ans, née à Aix-les-Bains. Conte de fées, pas vraiment : l’union célébrée à Aix-les-Bains a duré 14 ans. Mais avouez qu’un mariage princier mérite un arrêt sur image.

Eclectique quartier de la Liberté et véritable témoin de la Belle époque

Laissez-vous tenter par la re/découverte du quartier de la Liberté, un quartier en pleine réinvention, et finalement peu emprunté lors de nos balades aixoises. Et pourtant, ses rues et bâtisses transpirent, aussi, l’histoire de la ville et nous lèguentun patrimoine architectural remarquable pour qui sait l’apprécier Et si nous vous invitions, le temps d’une promenade, à lever le regard et contempler ces témoins de la Belle époque ?

Du temps où Bernascon était une école …

Quand il est affaire d’école, là aussi, Aix n’a pas une histoire commune… Il y a un peu plus de cent ans voyait le jour une école dans les murs de l’actuelle « Maison des associations ». Une école avec une ambition bien aixoise : former les jeunes gens aux métiers de la restauration et de l’hôtellerie. NousLire la suite « Du temps où Bernascon était une école … »

Du temps … où l’on dansait au pied du téléphérique

A deux pas de la gare du téléphérique à Mouxy, se trouvait la « Chaumière ». Bâtie en contrebas de la station inférieure, cette petite maison a, du temps où le téléphérique fonctionnait encore, été le lieu où on se donnait rendez-vous pour se restaurer et danser. Voyage à travers les années 1960.

Du temps de … la crémaillère

La Crémaillère, relique de la Belle Epoque Si la Crémaillère a marqué les esprits, c’est sans doute par qu’elle est un témoin du faste de la station thermale durant la Belle époque, ainsi que des débuts des sports d’hiver pratiqués au Revard. Mise en service le 15 août 1892 et inaugurée le 5 septembre suivant,Lire la suite « Du temps de … la crémaillère »