L’Estrade – audacieux et veggie friendly

Bonne adresse du centre-ville, le restaurant de l’Urban Hôtel, l’Estrade gagne des galons pour sa cuisine audacieuse. Le chef Pierre-Antoine Paille s’affranchit des règles héritées la gastronomie française classique – sans la bouder ni la répudier, pour proposer avec son équipe une carte inventive et copieusement ouverte aux végétariens et aux vegans. Suffisamment rare pour être souligné. Accordez un moment de plaisir à vos papilles.

  En attendant la réouverture des restaurants • 
L’Estrade fait partie des restaurants qui gardent leur cuisine ouverte, en proposant une carte de plats à emporter pour le week-end à retirer le samedi.
Renseignements sur la page Facebook et commandes au 0687026467

au plus tard la veille jusqu’à 20 heures.

Connu comme le restaurant de l’hôtel Agora, devenu l’Urban hôtel, l’Estrade est l’un des proches voisins du parc de Verdure et du palais des Congrès, comme le restaurant Léo-Paul. Un emplacement idéal, qui aurait pu inciter l’équipe à s’installer dans une confortable routine. C’est pourtant tout le contraire. L’Estrade fait office de « terminus » de la rue de Chambéry, réputée pour ces commerçants et artisans de bouche de grande qualité. De ce côté du centre-ville, il y a comme une symbiose autour du bien-manger.

Ne vous fiez pas à l’apparence de sa décoration feutrée. Côté cuisine, l’Estrade n’a rien de conventionnel – au sens sinistre du terme. Derrière cette enseigne bien établie, il y a une alliance revigorante : celle du chef Pierre-Antoine Paille, natif de Savoie, à la tête de l’établissement depuis 2015 avec son épouse Annelise et du jeune chef exécutif Florian Braissand, qui a fait un passage en tant que commis à l’Elysée..

Le coup de maître de l’Estade tient à sa capacité à surprendre les amoureux de la gastronomie française traditionnelle avec de mets inventifs et à sustenter divers modes alimentaires. Rares sont les établissements aixois où trouver un si large choix compatibles avec les régimes alimentaires sans gluten, sans lactose, végétariens et même pour les vegans. Chapeau !

Vous dire que le chef s’attache à travailler des produits du terroir parait presque évident. L’Estrade se fournit également auprès d’un maître artisan chocolatier aixois et a même décliné ses propres douceurs aux saveurs « Aix Riviera des Alpes », à l’instar des guimauves parfum cyclamen et menthe lacustre servis en fin de repas.

Il y a deux manières de se faire plaisir à l’Estrade. La première option : optez pour un menu plaisir (42 euros) ou menu gourmand (49 euros) à l’heure du dîner et laissez vous faire. Le service est professionnel et bien cadencé. Les petites attentions sont démultipliées. La seconde option : s’initier avec un menu du marché à l’heure du déjeuner. La formule « Entrée, plat et dessert » est à 23 euros.


Fermé le dimanche soir et lundi (midi et soir).


Suivez l’actu de l’Estrade


Publié par Karen

Made in Aix