Le Madéluce • le gueuleton inspiré

Deux ans déjà que le restaurant « Madéluce » ravit les inconditionnels du goût à Aix-les-Bains avec une carte inventive calibrée pour séduire tous les palais et bousculer les habitudes. Une adresse du centre-ville qui s’inscrit, avec ses différences, dans l’esprit chaleureux des prédécesseurs, et que les fines gueules se recommandent.

Rue Albert 1er, ruelle médiévale de charme

Un mot sur la rue qui sert d’ancrage au Madéluce. Car elle participe au charme de l’établissement. C’est dans l’une des plus vieilles artères d’Aix-les-Bains que le restaurant Madéluce a pris ses quartiers. Rejoignant la place Carnot, autrefois baptisée, la place centrale, cette ruelle piétonne rebaptisée après-guerre « Albert 1er » en souvenir du roi des Belges, était, au Moyen Age, la rue principale d’Aix-les-Bains. Elle débouchait d’ailleurs sur la voie royale joignant Chambéry … Les soirs d’été encore, cette petite rue pavée capte un grand nombre de badauds déambulant entre le parc de Verdure et le Casino.

Madéluce, encore une adresse qui bichonne les gourmets

Pour l’anecdote, Madéluce est la contraction des prénoms Madeleine et Lucette, les deux grand-mères de Marion Romand, la patronne. Un petit clin d’œil familial et plein de tendresse… qui dénote en partie l’esprit familial du restaurant, De là à dire que Madéluce cantonne ses recettes dans la cuisine traditionnelle, il y a un gap ! Non, Madéluce, c’est avant tout une adresse pour les bons vivants adeptes d’une cuisine « fusion » .

Le goût, c’est l’affaire du chef Mickaël Saunus alias Mika. L’alter égo de Marion Romand. Lisez ici leur « bromance » dans un sympathique billet d’ActivMag. Pour eux deux, Madéluce, c’est avant tout le rêve d’un restaurant qui leur ressemble : travailler du (très) bon, s’inspirer des saisons, cuisiner maison et obtenir des saveurs à profusion, quitte à chahuter les conventions.

La cuisine inspirée de mère-grand mais version globetrotter !

Pas de carte à rallonge. Le Madéluce fait partie des adresses qui ont du parti pris. Les mets travaillés sont de qualité. Quant au « jaja », c’est le rayon de Marion, et là aussi, il y a du bon. On ne mange pas de partout un mijoté de cerf sauce Mondeuse-Génépi – oui, pas de doute vous êtes bien en Savoie ! -, ni des filets de caille, au sel Viking de surcroît ou encore du cochon cuit à la mode thaï… Le « Tigre qui pleure à l’Aberdeen Angus » a fait beaucoup parler de lui.

Le végé inflexible parvient, lui aussi, à trouver son compte avec des plats tout aussi audacieux. En témoigne à la carte du moment : le plat de ravioles de Romans et bouillon cambodgien. Bon, en sommes, chez Madéluce, on bichonne les gourmets, pour peu qu’ils soient ouverts à de nouvelles conquêtes culinaires.

Si vous avez un penchant pour les desserts, bon courage pour vous décider ! On aurait envie de tout goûter, tant la carte est évocatrice de surprises. Un conseil, craquez, si vous la trouvez toujours à la carte, pour la Boule de Neige, une sublime sphère coco fourrée au caramel ! OMG ! Plus léger, les clémentines de Noël assurent de finir le repas avec légèreté.

Mention spéciale pour Mimi

Si chez Madéluce, on prend deux choses au sérieux : la cuisine et l’esprit d’équipe, pour ne pas dire, l’esprit de famille. Mimi, aimable bulldog français, en est d’ailleurs l’égérie sur les réseaux sociaux.

Madéluce
4 rue Albert 1er
73 100 Aix-les-Bains

Réservations au 04 79 34 43 90

Photo de couverture : droits réservés au restaurant Le Madéluce

Publié par Karen

Made in Aix